Le Tir de Combat par Hensojin

Le tir de combat est une activité martiale connexe au combat lourd qui peut intéresser les gens qui veulent incarner un archer du Moyen Age ou ceux qui veulent participer à une mêlée sans nécessairement se présenter sur la ligne de front. En général, on ne retrouve le tir de combat qu’en mêlées, même si des compétitions d’adresse et des défis sont parfois organisés entre archers de combat. La plupart du temps, les tirs de combat (et les engins de siège) ne sont permis que lors de certaines batailles (par exemple, la dernière bataille lors des 2 de 3). Les archers doivent s’informer auprès du maréchal en charge pour savoir quelles batailles incluent du tir de combat (surtout à Pennsic, où vous devez faire inspecter tous vos projectiles la veille du combat).

Règles

Pour connaître les règles officielles du Royaume de l’Est en matière de tir de combat, consultez le lien suivant (voir à la fin de la page) : http://www.eastkingdom.org/combat/fighting/policies.html

Quelques règles de base

-Vous devez vérifier entre chaque tir que votre équipement est sécuritaire pour tout le monde (pour vos alliés, vos adversaires et pour vous-même).

-Lors d’un « Hold », vous devez désarmer votre arbalète ou relâcher doucement votre arc sans tirer de projectiles, puis prendre le projectile dans votre main libre. Si votre arme était chargée et prête à tirer lors du « Hold », vous pouvez la recharger lors du « Rise if you’re able », mais c’est tout. Ensuite, lors du « Get ready », vous pourrez remettre votre projectile en place, car le « Lay on » suivra dans quelques secondes. Par contre, si votre arme était déchargée lors du « Hold », vous devez reprendre au même stade au « Lay on ».

-Vous devriez favoriser les tactiques de groupes avec d’autres archers de combat et les épées-bouclier qui ne veulent pas être sur la ligne de front, plutôt que la tactique du tireur d’élite solitaire. Bien que cette dernière tactique ait été utilisée à l’époque, elle est moins bien vue par les autres combattants.

-Ouvrez l’oeil sur les unités de contournements (flankers) et les maraudeurs. Comme vous êtes plus légers, vous pouvez vous replier et laissez vos confrères les affronter.

-Si vous ne voulez pas vous faire frapper, vous pouvez vous rendre et le disant fort à l’adversaire qui vous fonce dessus. Ne levez pas la main en l’air pour faire signe que vous vous rendez, car vous pourriez vous faire blesser la main facilement.

-Regardez derrière votre cible pour déterminer s’il est sécuritaire de tirer, au cas où vous manqueriez votre cible.

Équipement nécessaire

Armure

Vous devez porter une armure de combat lourd régulière complète (SCA minimum), car vous risquez de vous faire frapper par un combattant, et ce, avec la même force que tout autre combattant sur le champ de bataille. Il existe deux types d’armes. Les projectiles dépendent de l’arme utilisée, de vos ressources et de votre budget. Voici quelques conseils et ressources.

Arbalète

-De fabrication artisanale; quelques plans existent sur le net.

-N’utilisez jamais de tiges de ramonage parce qu’elles sont trop sensibles à la chaleur (dans un véhicule au soleil, elles peuvent facilement se briser avec la tension de la corde).

-Parlez à un maréchal de votre projet de vous confectionner une arbalète. Il pourra vous conseiller et peut-être voir les lacunes de votre plan, vous épargnant par le fait même des heures de travail, des frais et des efforts inutiles.

-Monfortine : contactez Maître Thibeau à ce sujet.

-Autres modèles sur le marché : http://www.chrysostom-family.com/hc/

Arc

Un arc en fibre de verre bon marché est souhaitable. Vous pouvez utiliser un arc traditionnel, si vous êtes prêt à courir le risque qu’il soit abîmé. Attention, la tension de votre arc dépend du type de projectiles employé (maximum de 30 livres pour les flèches en fibre de verre).

Projectiles

-Communiquez avec un maréchal pour en savoir plus sur la confection et les matériaux à utiliser.

-Durant les combats, vous pouvez ramasser certains projectiles par terre et les relancer après une inspection visuelle (« gleaning »).

-Je recommande une quantité minimale de 12 projectiles « gleanables » et de 36 non « gleanables ».

Siloflex

+ résistance, « gleanable », pas très dispendieux, durabilité moyenne

-matériau difficile à trouver, vol = bon

Fibre de verre/baldar

+ vol = très bon, frappe « dur », très durable

-dispendieux, non « gleanable », peu de marchands (surtout sur le net)

Golf tube

+ bon marché, matériau facile à trouver (quoique de plus en plus rare)

-vol = instable, peu durable, frappe mollement

Cibles

Les projectiles sont « mortels » lorsqu’ils atteignent deux endroits précis : le corps et le visage. Le visage ne veut pas dire la tête; un projectile qui touche le dessus ou le côté du casque ne compte pas. Imaginez que votre adversaire porte un bascinet avec le visage ouvert; le visage correspond à la partie où il n’y a pas de métal. Si vous atteignez le casque, votre flèche va ricocher. Si le projectile touche un membre, l’adversaire perd ce membre. Il n’y a pas de coups légers au tir de combat. Si ça

touche et que l’adversaire s’en rend compte, c’est suffisant. Notez que si vous tirez votre flèche sur un autre archer de combat et que votre projectile touche son arc ou son arbalète, l’arme devient inutilisable. L’archer doit se retirer et changer d’arme s’il veut continuer la bataille.

À suivre

(prochain article : les tactiques, les exercices, les unités de tir de combat)